Fr En

Le port d’une barbe connotée de façon religieuse peut être interdite sous condition

Publié le : 20/07/2020 20 juillet juil. 07 2020

L’employeur, investi de la mission de faire respecter au sein de la communauté de travail l’ensemble des libertés et droits fondamentaux de chaque salarié, peut prévoir dans le règlement intérieur de l’entreprise ou dans une note de service soumise aux mêmes dispositions que le règlement intérieur, en application de l’article L. 1321-5 du code du travail dans sa rédaction applicable, une clause de neutralité interdisant le port visible de tout signe politique, philosophique ou religieux sur le lieu de travail, dès lors que cette clause générale et indifférenciée n’est appliquée qu’aux salariés se trouvant en contact avec les clients.
En l’absence de règlement intérieur ou de note en tenant lieu assurant une prévisibilité des restrictions au port de signes visibles de religion, l’employeur ne peut l’interdire à un salarié et, le cas échéant, le sanctionner.
La Cour de cassation a été amenée à répondre à la question de savoir si un employeur peut sanctionner un salarié consultant envoyé au Yemen pour une prestation de services dans le domaine de la sécurité, en raison de la barbe qu’il portait. L’employeur reprochait à cette barbe d’être taillée d’une manière volontairement signifiante  au double plan religieux et politique créant un risque pour le consultant et le client.
La solution rendue par la Cour est intéressante à plusieurs titres   :
-              S’il n’y a pas de clause particulière dans le règlement intérieur, ni dans une note de service, l’interdiction du port de la barbe constitue une atteinte à la liberté religieuse ;
-              Selon le droit européen, seule une exigence professionnelle et déterminante, appréciée en fonction de la nature ou les conditions d’exercice de l’activité professionnelle en cause, peut conduire à édicter des restrictions à la liberté religieuse. Or, la volonté de l’employeur de tenir compte des souhaits de son client est une considération subjective. Ce n’est pas une exigence professionnelle et déterminante ;
-              En l’absence de clause de neutralité, l’objectif de sécurité du personnel et des clients de l’entreprise peut justifier une restriction aux droits des personnes. Cela permet à l’employeur d’imposer aux salariés une apparence neutre lorsque celle-ci est rendue nécessaire pour prévenir un danger objectif. Toutefois en l’espèce, l’employeur n’a pas indiqué, en quoi la façon de tailler la barbe dénotait une connotation religieuse, ni quelle barbe aurait été acceptable. Il n’avait pas non plus démontré les risques de sécurité spécifiques liés au port de la barbe dans le cadre de la mission au Yemen. Le licenciement a été annulé.
Cass. soc., 8 juillet 2020, n° 18-23.743 FS PBRI
 

Historique

<< < 1 2 3 4 5 6 7 ... > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.